Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bourgeons sous la neige

Bourgeons sous la neige

“Humanisme” au réel. Poésie concise d'origine Japonaise, genre “haïku”

Publié le par Francis Tugayé
Publié dans : #HAÏKU (ESSAIS)

 

 

~Streetbrush~ Des gouttes de pluie+
         

 

~Streetbrush~ Claquent les ridelles+
                           

 

~Streetbrush~ La lune au chevet+
                   

 

~Streetbrush~ Poursuite effrénée+
                   

 

~Streetbrush~ Cendres à Beyrouth
Atteignez la version haïga de cet essai et une vidéo
 où la chanteuse Fayrouz entonne une ode à Beyrouth

 

~Streetbrush~ Afghane en burqa+
                   

 

~Streetbrush~ Ruelle pavée+

 

 

~Streetbrush~ Bercail sous la bruine
                   

 

~Streetbrush~ Gamins en guenilles+
     

    

Jetez un œil sur Ground Zero

 

~Streetbrush~ Bruit en plein désert+
                            

 


                           

~Streetbrush~ Trottoir de Haïfa+
                            

 

Laissez sourdre votre propre ressenti...
et ensuite, si vous cliquez, apparaîtra un signe

 

« Les Roms victimes de préjugés » (France 24 © 2009)
voir et surtout écouter à partir des 4mn 45s du reportage

Roms (origines, pérégrinations, société et culture)

 

   

        

Commenter cet article

Esther 02/07/2015 22:29

Merci Francis pour tous ces traits de plume si fins et pourtant si forts… qui croquent tout en retenue les turbulences criardes notre monde…

Francis Tugayé 07/07/2015 16:32

Chère Esther
tu as laissé courir ta plume pour exprimer tes impressions = ̄ェ ̄=

Merci d'avoir pris le temps de les exprimer !

Bises
Sixfrancs

Marie Jeanne 06/04/2012 09:20


Merci Francis, pour ce moment de délicatesse...

Francis Tugayé 06/04/2012 11:13



Chère Marie Jeanne



La retenue permet de frôler le genre « haïku »,
de sous-tendre les heurs et malheurs avec beaucoup de délicatesse...

Merci d'exprimer ton impression


Bises
Sixfrancs



Au gré d'un souffle-over-blog. 20/10/2010 10:57



Cette série "vicissitude" est superbe, toute en nuance, en suggestions, certains de ces haïkus sont très émouvants...


l'encre est très réussie et termine bien la série, félicitations Francis



Francis Tugayé 20/10/2010 11:40



Graziella, merci d'exprimer tes sensations


 


“Poursuite effrénée...”, “Ruelle pavée”, “Gamins en guenilles”, “Bruit en plein désert”


Ces quatre tentatives (pour ne citer que celles-là) ont eu leur première version en 2003 !


 


Difficile de faire ressentir les choses sans les exprimer explicitement.


Sans en être sûr, il semble que j'y parvienne.


Seul le lecteur peut en être juge.


 


Bises


Francis



Gisèle 18/10/2010 21:35



Tes mots, justes,


fiévreux pour un monde


trop froid. Merci !



Francis Tugayé 19/10/2010 02:47



Gisèle, merci de t'exprimer au passage


 


Si le monde n'est pas une fontaine de jouvence, on peut en percevoir les heurs et les malheurs.


Sans trop d'illusion, un peu d'espoir y est glissé...


 


Bises


Francis



Moog 17/10/2010 22:05



J'aime bien, surtout les deux ombres qui se complètent, on imagine bien l'une plus sombre et fraiche que l'autre, et tu le transcris un peu avec étrangeté, genre ici toutes directions, là autres
directions, ce qui accentue cette impression que sous la chaleur étouffante, l'ombre est un souhait, un rêve qui se tient à distance


soigne bien en tout cas ta bouille palichonne



Francis Tugayé 17/10/2010 22:36



Guillaume, merci de marquer ton passage


 


Je maintiens le mystère de ce mur...


Il y en a tant dans le monde sans évoquer le « mur de l'incommucabilité ».


 


J'entretiens ma bouille pâlichonne.


FT



BOUILLE PÂLICHONNE

 

 
Francis Tugayé
Tarbes, Hautes Pyrénées


 poète (genre “haïku”), atelier d'écriture,

arts plastiques (éclectisme),
cinéma (fan de), musique (Jazz & World),

jeux stratégiques (Echecs & Go)
 

DESSEIN

En quête permanente
d'un équilibre extrêmement délicat

entre l'essence originelle du haïku
et... ce que nous sommes

 


Le haïku, l'art de suggérer

L'instant fugitif, la retenue,

le non-dit, l'implicite

Hébergé par Overblog