Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bourgeons sous la neige

Bourgeons sous la neige

“Humanisme irréel” — Poésie concise d'origine Japonaise, genre “haïku”

Publié le par Francis Tugayé
Publié dans : #HAÏGAS & HAÏSHAS

 

Atteignez l'image élargie / Reach enlarged picture « Si blême, la lune emblème (haïga) »

 

“Rose lune” (1985) by Daniel Tremblay – Photo credit A. Morain © January 2009
Assembly of an artwork with a “haikuesque attempt” by Francis Tugayé © June 2017

 

 

On magnificent “Concierto de Aranjuez”,
the songtress Fairuz singing an ode “li Beirut” (in Beirut)

 
 

 

Let yourself be carried by her sensitive voice

Laissez-vous porter par la sensible voix de la chanteuse Fayrouz

Paroles traduites en Français sur le lien « “li Beirut” (à Beyrouth) »

 


       Née à Beyrouth, une amie platonique a rejoint « la lune et les étoiles »
       Elle m'avait fait ressentir
son immense « nostalgie », un doux euphémisme
       Symbole de Beyrouth, le fabuleux Phénix renaît toujours de ses cendres...

 

Born in Beirut, a platonic friend girl joined “the moon and the stars”
She had made me feel of her immense “nostalgia”, a mild euphemism
Symbol of Beirut, the fabulous Phoenix always rises from its ashes...

 

 

¤ ¤ ¤

Cendres à Beyrouth.
Si blême, la lune emblème
du chant de Fayrouz.

 

Ashes in Beirut.
So pale, the lunar emblem
of Fairuz's singing.

 

FT 13/06/2008
Tr. 07/04/2017


¤ ¤ ¤



Atteignez la calligraphie / Reach the calligraphy
of this bilingual haiku
« Si blême, la lune emblème (haïku) »
 

Commenter cet article

S
Très bel article, très intéressant et bien écrit. Je reviendrai me poser chez vous. N"hésitez pas à visiter mon univers (lien sur pseudo). A bientôt.
Répondre
F
Merci Shana ❤️ d'exprimer tes impressions = ̄ェ ̄=
G
<br /> <br /> Ville otage<br /> <br /> <br /> sous les cendres de larmes<br /> <br /> <br /> le visage défait.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> Gisèle, merci de marquer ton passage <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Sous ma signature, la traduction française des paroles<br /> <br /> <br /> Bises<br /> <br /> <br /> Francis<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> li Beirut (à Beyrouth)<br /> <br /> à Beyrouth, un salut de mon cœur, à Beyrouth,<br /> et des baisers à la mer et aux maisons<br /> à un rocher qui ressemble au visage d'un ancien marin<br /> Elle est, de l'âme du peuple, du vin ; Elle est, de sa sueur, pain et jasmin<br /> Mais comment est devenu son goût : un goût de feu et de fumée...<br /> <br /> à Beyrouth, la gloire des cendres, à Beyrouth,<br /> du sang d'un enfant, porté plus haut que sa main<br /> Ma ville a éteint sa lanterne, a fermé sa porte<br /> Elle est devenue dans la soirée seule...<br /> Seule face à la nuit...<br /> <br /> Tu es à moi, Tu es à moi, Ah enlace-moi, tu es à moi<br /> Mon drapeau, et la roche de demain, et les vagues des voyageurs<br /> Elle a montré les blessures de mon peuple,<br /> Elle a montré les larmes des mères...<br /> Tu es à moi, Tu es à moi, Ah enlace-moi...<br /> <br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Ce haïsha est emprunt de tant de nostalgie, d'espoir... il est magnifique G.D<br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> Graziella, merci d'exprimer tes impressions <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> J'espère qu'au travers de mon essai “haïkuesque”, on peut les ressentir...<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Bises<br /> <br /> <br /> Francis<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> Appréciable.<br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> Marcel, merci d'exprimer ton impression. <br /> Espérons que le cœur des libanais s'emplisse un jour d'espoir.<br /> <br /> <br /> <br />

BOUILLE PÂLICHONNE

 

 
Francis Tugayé
Tarbes, Hautes Pyrénées


 poète (genre “haïku”), atelier d'écriture,

arts plastiques (éclectisme),
cinéma (fan de), musique (Jazz & World),

jeux stratégiques (Echecs & Go)
 

DESSEIN

En quête permanente
d'un équilibre extrêmement délicat

entre l'essence originelle du haïku
et... ce que nous sommes

 


Le haïku, l'art de suggérer

L'instant fugitif, la retenue,

le non-dit, l'implicite

Hébergé par Overblog