Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bourgeons sous la neige

Bourgeons sous la neige

“Humanisme” au réel. Poésie concise d'origine Japonaise, genre “haïku”

Publié le par Francis Tugayé
Publié dans : #HAÏKU (ESSAIS)

 

 

~Streetbrush~ Vif crépitement+

 

 

~Streetbrush~ La femme s’éloigne+

 

 

~Streetbrush~ Brume de printemps+

 

 

~Streetbrush~ Haut perron en fleurs+

  

 

~Streetbrush~ Minuit sous la lune+

 

 

~Streetbrush~ Mollement son sein+

 

 

~Streetbrush~ Buisson de myrtilles+

Oh là là, toutes ces assonances et allitérations ! 

 

~Streetbrush~ Se cambre ton corps+

 

 

~Streetbrush~ Lendemain de fièvre

 

        
~Streetbrush~ Ses doigts hésitants+

Un écho au film d'Howard Hawks, « Le grand sommeil », où plane l'aura
de ses deux principaux interprètes, Lauren Bacall et Humphrey Bogart.

 

~Streetbrush~ L’Instant de Guerlain

 

 

 

 

automne

               

 

Commenter cet article

mido 06/08/2012 12:42


quelle magnifique symphonie, subtile quintessence.


Merci pour ce partage de haikus.

Francis Tugayé 06/08/2012 13:20



Chère mido, merci d'exprimer tes impressions

Finesse et délicatesse,


il semblerait que je parvienne à les faire ressentir.



Denise Therriault- Ruest 20/12/2010 18:52



Pour demain 21 déc.


Tant de neige


on ne devine pas


où va le sentier


Un hiver en douceur pour tous...Denise T.R. 



Francis Tugayé 20/12/2010 19:11



Denise, que tes heures soient douces


Prenons un peu d'avance au seuil de l'année qui approche...


 


Au premier matin


de l’année, une lanterne


luit sur le sentier.


 


FT



Denise Therriault- Ruest 13/12/2010 01:26



Ce petit blog est tellement bien fait...on peut même couper la conversation avec de  drôles de petits
bonhommes.


Vos haïkus sensuels et parfois érotiques( myrtilles, titille, tes tétons...n'essayez pas de cacher votre ¨trouble¨ par ces allitérations) Very sensual!


Vos haïkus sont très beaux. Encore une fois, j'aime la poésie qui en émerge.


 



Francis Tugayé 13/12/2010 01:46



Chère Denise


merci d'exprimer tes impressions 


 


Suggérer...


 


Un anneau de gel


sur chaque nœud de bambou


– cliquetis des tiges.


 


Tchin... Tchin...


 


Bises


Francis


dit “Six Francs Six Sous Sans Soucis”



Au gré d'un souffle-over-blog. 10/10/2010 15:06



Dans la série sensualité, sensation causées par les cinq sens (audition, vue, odeur, goût, contact),
sont d'une justesse et d'une finesse si subtile que le mot Haïku prend sons sens... Merci Francis - G.D



Francis Tugayé 10/10/2010 17:02



Les « mots concrets » issus de nos seuls cinq sens 



Au gré d'un souffle-over-blog. 10/10/2010 14:41



Une perception si délicate et tellement romantique qu'elle nous apparaît tel un rêve empreint de tendresse et de nostalgie. Le jeu subtil des mots tout en musicalité traduit une palette de
sentiments suscitant l'émotion.
Merci Francis



Francis Tugayé 10/10/2010 17:13



Suggérer, faire ressentir les choses...



Gisèle 06/10/2010 13:18



Tes doigts sur la peau


les mots


affluent en perles d'amour



Francis Tugayé 06/10/2010 15:21



Jolies perles



Marc Bonetto 10/09/2010 17:56



Bonjour Francis,

Superbes haïkus, sensuels, tout dans la suggestion, avec une pointe de mystère.


Merci.



Cordialement,



Marc Bonetto.



Francis Tugayé 10/09/2010 19:55



Marc, merci de marquer ton passage.


 


La suggestion laisse sourdre nombre d'impressions – au lecteur de les ressentir à sa façon.


La fluidité variable des mots tente de correspondre au rendu d'une scène esquissée.


 


Francis



mop 19/08/2010 08:28


Un exploit technique avec recherche de poésie.


Francis Tugayé 19/08/2010 13:28



Merci de marquer ton passage, Marcel


 


Énormément de travail... et aussi, sans doute, assez d'intuition


Une sensibilité de plus en plus grande à la moindre sonorité des signifiants.


Ainsi qu'à la fluidité variable des chaînes de mots selon les ambiances traitées.


Sans oublier les nombreuses nuances de la langue française.


 


Les haïjins japonais ne se privent pas des particularités propres à leur langue.


Notamment des assonnances et allittérations qui y pullulent à foison.


Leurs meilleurs haïkus coulent comme une eau fraîche...


Une apparente simplicité... très travaillée.


Un haïku sur cent voit le jour.


 


Francis


 


 


 



Au gré d'un souffle-over-blog.com 18/08/2010 11:03


Une perception si délicate et tellement romantique qu'elle nous apparaît tel un rêve empreint de tendresse et de nostalgie. Le jeu subtil des mots tout en musicalité traduit une palette de
sentiments suscitant l'émotion.
Merci Francis


Francis Tugayé 18/08/2010 12:24



Graziella, tu me coupes le souffle... 


 


Merci d'exprimer tes impressions, on est toujours mauvais juge de ses propres écrits.


Tu parviens à dicerner la musicalité des mots, cette musique qui nous glisse au travers des choses.


Quant aux “courbes”, sait-on comment elles sont venues se nicher ? Grand mystère...


 


Ah la tendresse et la nostalgie...


 


Bises


Francis


dit “Sixfrancs Six Sous Sans Soucis”



BOUILLE PÂLICHONNE

 

 
Francis Tugayé
Tarbes, Hautes Pyrénées


 poète (genre “haïku”), atelier d'écriture,

arts plastiques (éclectisme),
cinéma (fan de), musique (Jazz & World),

jeux stratégiques (Echecs & Go)
 

DESSEIN

En quête permanente
d'un équilibre extrêmement délicat

entre l'essence originelle du haïku
et... ce que nous sommes

 


Le haïku, l'art de suggérer

L'instant fugitif, la retenue,

le non-dit, l'implicite

Hébergé par Overblog