Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Bourgeons sous la neige

Bourgeons sous la neige

“Humanisme irréel” — Poésie concise d'origine Japonaise, genre “haïku”

Publié par Francis Tugayé
Publié dans : #HUMANITÉS

 

« Voilà une chanson de Fayrouz qui, je pense, décrit au mieux ce que je ressens quelques fois au fond de mon cœur et que je n'arrive pas à extérioriser... Même
si cette chanson est pessimiste, je tiens à signaler que dans mon cœur il restera            
toujours une grande lueur d'espoir... Je crois en Beyrouth... »

[dixit la libanaise Marina] Blog La Pétillante

 

Paroles traduites en français de “li Beirut” (à Beyrouth)


à Beyrouth
 
à Beyrouth, un salut de mon cœur, à Beyrouth,
et des baisers à la mer et aux maisons,
à un rocher qui ressemble au visage d'un ancien marin
Elle est, de l'âme du peuple, du vin ; Elle est, de sa sueur, pain et jasmin
Mais comment est devenu son goût... un goût de feu et de fumée...
 
à Beyrouth, la gloire des cendres, à Beyrouth,
du sang d'un enfant, porté plus haut que sa main
Ma ville a éteint sa lanterne, a fermé sa porte
Elle est devenue dans la soirée seule...
Seule face à la nuit...
 
Tu es à moi, Tu es à moi, Ah enlace-moi, Tu es à moi
Mon drapeau, et la roche de demain, et les vagues des voyageurs
Elle a montré les blessures de mon peuple,
Elle a montré les larmes des mères...
Tu es à moi, Tu es à moi, Ah enlace-moi...
 

La Pétillante © August 2006
 

BOUILLE PÂLICHONNE

 

 
Francis Tugayé
Tarbes, Hautes Pyrénées


 poète (genre “haïku”), atelier d'écriture,

arts plastiques (éclectisme),
cinéma (fan de), musique (Jazz & World),

jeux stratégiques (Echecs & Go)
 

DESSEIN

En quête permanente
d'un équilibre extrêmement délicat

entre l'essence originelle du haïku
et... ce que nous sommes

 


Le haïku, l'art de suggérer

L'instant fugitif, la retenue,

le non-dit, l'implicite

Hébergé par Overblog